Télétravail EWD Group

Télétravail en Guyane :
Découvrez l'expérience
de Marie !

Vie du groupe

Le plaisir au travail, c'est aussi aider les collaborateurs à réaliser leurs projets !


Chez EWD Group, vous le savez, nous sommes convaincus que le plaisir est gage d’efficacité et de performance. Qu’un collaborateur qui ne prend plus de plaisir à ce qu’il fait ne pourra pas donner le meilleur de lui-même. Et qu’à l’inverse, quand on permet à un collaborateur de réaliser ses projets, même quand ils sont un peu « perturbants » pour l’entreprise, c’est bénéfique, pour le collaborateur bien sûr et donc, pour l’entreprise. C’est aussi ça une expérience collaborateur de qualité !

Nous souhaitons vous expliquer, à travers cet article, comment nous avons réagi quand Marie, Chargée de communication depuis 2 ans, a souhaité, pour des raisons personnelles, partir 6 mois en Guyane. Son souhait n’était pas de voyager pendant 6 mois mais bien, si possible, de continuer à travailler pour EWD. Alors ensemble, elle et nous, nous nous sommes attelés à rendre cette aventure possible.
Retour sur ce mode de travail en remote, ses bénéfices et ses contraintes, pour Marie et pour le reste de l’équipe.

L'expérience de télétravail en Guyane de Marie 

Marie Baritaud EWD
En Février 2019, Marie Baritaud, Chargée de Communication chez EWD Group s’est essayée au travail en remote pendant 6 mois, en Guyane Française. Elle nous raconte son expérience.



Pourquoi as-tu fait le choix du travail en remote ?


J’ai eu l’opportunité de partir plusieurs mois en Guyane française, pour des raisons personnelles. Le choix du travail en remote me permettait donc de conserver mon emploi et d’assurer la continuité de mes missions, sans faire de concessions sur ma vie personnelle.

Comment s'est organisé la mise en place de ce mode de travail ?

Il faut bien l’anticiper à l’avance !
Un avenant au contrat de travail est par exemple nécessaire pour respecter un cadre légal autour du travail en 100% à distance. Il faut également anticiper les besoins techniques. Pour cela, j’ai pu effectuer des tests en visioconférence avec une personne sur place pour pouvoir tester la connexion. C’est rassurant de savoir que nous pourrons travailler dans de bonnes conditions pour les 6 mois à venir !

Je conseille aussi de bien se renseigner en amont sur les moyens de communication sur place. Par exemple, la Guyane Française possède une très mauvaise couverture Internet. Les offres des différents opérateurs en métropole n’étaient pas du tout adaptées à la Guyane car le débit y est très faible. Je n’avais donc pas la fibre ni l’ADSL. J’utilisais une box 4g avec l’équivalent d’une carte SIM et je pouvais consommer jusqu’à 200 gigas par mois.

Travail-remote
Peux-tu nous décrire ton environnement de travail ?

J’avais un espacé dédié sur la terrasse de ma maison (cf photo ci-contre) et je pouvais également m’isoler dans une pièce de la maison, avec la climatisation, très important !! 😄







Comment organisais-tu ton temps de travail ?

Avec l’équipe communication chez EWD Group, nous avons adaptés notre organisation en fonction des 5 heures de décalage horaire. Nous organisions nos réunions d’équipe l’après-midi par exemple et le matin était dédié à la production de mon côté.
Mes missions ont légèrement évolué vers plus de tâches opérationnelles, que je pouvais gérer seule, sans avoir besoin d’être en présentiel : production graphique, reporting de campagnes et rédaction de contenus…

Quels sont les points positifs que tu retiens de cette expérience ?

J’ai dû m’adapter à un nouvel environnement de travail, et de vie ! – et donc à sortir de ma zone de confort. J’ai aussi pu découvrir la richesse de la Guyane Française, département hétéroclite et ses cultures très variées (Amérindiens, Hmong, Créoles, Noirs-marrons…). Cela m’a permis de dépasser mes a priori et de me construire ma propre opinion.
Bien que la Guyane soit un département français, je me suis finalement aperçue que nous la connaissons très peu (et mal).

Enfin je retiens aussi la confiance accordée par la direction EWD Group qui m’a soutenue dans mon projet, s’est adaptée et m’a accompagnée dans mon installation. Cela m’a permis de travailler dans un environnement serein et je les en remercie pour ça.

Au contraire, quelles contraintes as-tu rencontrées ?

La connexion internet instable était finalement la seule contrainte de cette expérience. Heureusement, je suis arrivée en Guyane 3 semaines avant de reprendre mon travail pour avoir le temps de faire les démarches nécessaires et commencer sur de bonnes bases !

Y-avait-il des conditions posées par l'entreprise ?

Oui, voici les 4 conditions principales :

  • Travailler sur les jours et les horaires fixés au préalable
  • Être présente tous les lundi matin (lundi après-midi en France) pour la réunion d’équipe
  • Rester joignable sur mes heures de travail
  • Envoyer un récapitulatif de mes missions à ma manager chaque semaine pour qu’elle puisse suivre l’avancée de mes missions

Et si c'était à refaire ?

J'adorerais !


Le point de vue de Christine, directrice générale EWD Group

Quelle a été ta 1ère réaction quand Marie t'a annoncé son projet de partir 6 mois en Guyane ?

Marie m'a expliqué qu'elle faisait un choix personnel de vivre en Guyane française pendant plusieurs mois. Elle m'a informée qu'elle souhaitait reprendre son poste à son retour et si possible faire du travail à distance. Marie a toujours été une collaboratrice engagée, digne de confiance, organisée et efficace. Alors assez naturellement j'ai dit ok, sous quelques conditions.

Et au quotidien, comment ça s’est passé ?

Très bien dans l’ensemble ! Nous avions bien calé les conditions de travail et l’organisation d’équipe avant son départ pour que tout se passe pour le mieux. Par exemple, nous avions acté que Marie se concentre sur des missions faciles à réaliser à distance et plus opérationnelles, ses horaires ont été adaptés en fonction du décalage horaire et les réunions d’équipe ont été ajustées. Pour garder le lien, il était important que Marie échange au moins une fois par jour avec son équipe et puisse participer au point d’activité hebdomadaire.

Finalement, si c’était à refaire ?

Je le referai sans hésiter ! Bien entendu, ceci se prête plutôt à des fonctions support, à des collaborateurs qui ont déjà fait leurs preuves, dans la qualité de leurs missions et dans une relation de confiance mutuelle. Si ce contexte se représente, je le réétudierai avec plaisir !